CarousselInterne

  • ...
     

LogonLight

Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Connexion

Mesures Covid-19 au 1er octobre

Mesures Covid-19 au 1er octobre


De nouvelles mesures tant régionales que fédérales sont applicables au 1er octobre 2021.

1. Port du masque et distances
Considérant que la situation épidémiologique en Wallonie nécessite une attitude prudente, le Gouvernement wallon a décidé de ne pas appliquer les assouplissements prévus par le dernier Comité de concertation, à partir du 1er octobre.

Le port du masque reste donc obligatoire dans toute une série de situations : transports en commun et gares, magasins et centres commerciaux, lors des déplacements dans les établissements Horeca, dans les salles de conférence, les auditoriums, les lieux de culte, les palais de justice, les bibliothèques, lors de manifestations, dans les lieux très fréquentés tels que les rues commerçantes, les marchés annuels et les foires. 

La situation au 1er octobre reste donc identique à celle d’aujourd’hui et les assouplissements décidés par le Comité de concertation le 17 septembre dernier ne s’appliquent pas, pour le moment, en Wallonie.

Dans les lieux ou évènements durant lesquels le Covid Safe Ticket est d'application depuis le 1er octobre (discothèques et évènements de masse), le port du masque n’est pas obligatoire pour les visiteurs.

2. Cafés et vie nocturne
À partir du 1er octobre, il est à nouveau permis de danser dans les cafés. Les discothèques, dancings et night clubs peuvent aussi rouvrir à condition d’utiliser le Covid Safe Ticket et d’assurer une qualité de l’air et une ventilation suffisante, en respectant les protocoles renforcés.
 
3. Utilisation du Covid Safe Ticket
Le Covid Safe Ticket est la preuve d’une vaccination complète, d’un test PCR négatif récent ou un certificat de rétablissement.

Les entités fédérées doivent prévoir une assise réglementaire – via décret– afin d’ancrer l’utilisation du Covid Safe Ticket. En Wallonie, un projet de texte est en cours d’examen.

Les organisateurs d’événements en intérieur rassemblant 500 personnes ou plus et d’événements en extérieur rassemblant 750 personnes ou plus pourront aussi utiliser le Covid Safe Ticket dès le 1er octobre. Dans ce cas, les obligations du CIRM/CERM tombent.

Le respect du port du masque et de la distanciation sociale ne sont plus obligatoires lors de ces événements.

Les organisateurs doivent toutefois demander une autorisation aux autorités locales.

Un Covid Safe ticket étendu
Par ailleurs, le Gouvernement wallon a décidé de rendre obligatoire le Covid Safe Ticket (CST) dans divers lieux ou événements. Un projet de texte est en cours d’examen au Parlement wallon.

Le CST s'appliquera obligatoirement, quelle que soit la jauge dans :

  • les dancings et discothèques ;
  • l'horeca (à l'exception des terrasses où les règles existantes restent en vigueur) ;
  • les hôpitaux, maisons de repos et maisons de repos et de soins ;
  • les centres sportifs et les centres de fitness (ne concerne pas le sport en extérieur en-dessous de 200 personnes).
Il s'appliquera obligatoirement à partir de 50 personnes en intérieur et 200 personnes en extérieur (en-dessous de ces jauges, le CST peut être utilisé sur base volontaire) pour:
  • les foires commerciales et congrès ;
  • les établissements du secteur culturel, récréatif et festif ;
  • les évènements de masse.
Cette obligation devrait entrer en vigueur dans le courant du mois d'octobre. Elle concernera tous les citoyens à partir de 16 ans, à l'exception des visiteurs des hôpitaux, des maisons de repos et des maisons de repos et de soin et les participants aux évènements de masse, pour lesquels le CST sera requis à partir de 12 ans.

Ces mesures sont une base minimum qui s'appliqueront partout en Wallonie. Néanmoins, les bourgmestres restent compétents pour prendre des mesures plus restrictives s'ils considèrent que la situation sanitaire le nécessite.

Au niveau de la province de Liège, des mesures spécifiques sont déjà d'application.

4. Compteur CO2 dans les établissements de restauration :
Dans les espaces clos des établissements de restauration et débits de boissons du secteur Horeca, l'utilisation d'un appareil de mesure de la qualité de l'air (CO2) est obligatoire.

Celui-ci doit être installé à un endroit bien visible pour le visiteur, sauf si un système d'affichage alternatif accessible au public et en temps réel est prévu.

En matière de qualité de l'air, la norme cible est de 900 ppm CO2. Lorsque la valeur de 900 ppm est dépassée, l'exploitant doit disposer d'un plan d'action basé sur une analyse de risque pour garantir des mesures compensatoires de ventilation et/ou désinfection et/ou filtration de l'air, telles que visées à l'arrêté ministériel du 12 mai 2021 déterminant provisoirement les conditions de la mise sur le marché des produits de purification de l'air dans le cadre de la lutte contre le SARS-CoV-2 en dehors des usages médicaux, qui garantissent une qualité de l'air équivalente à la norme cible en matière de qualité de l'air de 900ppm.

Lorsque la valeur de 1200 ppm est dépassée, l'exploitant doit en outre prévoir un système reconnu pour cette désinfection et/ou filtration de l'air qui garantit une qualité de l'air équivalente à la norme cible en matière de qualité de l'air de 900ppm. » 
 
Une période transitoire est prévue au minimum jusqu'au 31 octobre 2021 pour se conformer à ces nouvelles règles. Après la période transitoire une fermeture immédiate de l'établissement peut suivre en cas de non-respect de ces règles.